Accueil / Le Blog de la rédaction / Est-ce que je peux me faire débaptiser?

Est-ce que je peux me faire débaptiser?

 Réponse de Gilles Castelnau

Si vous considérez le baptême comme un acte d’inscription dans une certaine église, alors vous pouvez demander votre « radiation » de ses registres. C’est sans doute que vous avez des comptes à régler avec cette église ! un blocage qui ne passe pas !

Mais si vous vous renseignez sur la signification de cette cérémonie (qui n’est pas forcément exactement la même dans les différentes églises catholique, protestante, évangélique) vous constaterez que le baptême ne signifie pas vraiment une inscription dans une communauté précise. C’est bien autre chose.

C’est le symbole (on ne manque pas de le préciser lors de la cérémonie) de l’eau dans laquelle on se noie et du retour à la vie en étant sorti de l’eau. Les quelques gouttes d’eau remplacent le rite originel d’être entièrement plongé dans l’eau. Cela signifie que l’on peut toujours « renaître », être renouvelé, repartir à zéro grâce à la créativité du Dieu de la Vie.
Et ce symbole vous ne pouvez pas l’effacer car il marque toute votre existence.

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Évangile et liberté

Avatar

4 commentaires

  1. Avatar

    Moi, j’ai été baptisé adulte mais je préfererai me faire baptiser enfant (comme dit le cantique : “et repartir à zéro”)..

  2. Avatar

    Bonjour Michel. Le cantique en question est une illusion: dans la vie réelle, on ne repart jamais à zéro, on ne peut effacer ce qui a eu lieu,( même “avec Jésus pour berger” comme le dit le même cantique) . Tu peux “naître de nouveau” cela ne veut pas dire repartir à zéro, le paralytique se met à marcher, mais il emporte son grabat avec lui…

  3. Avatar

    Débaptiser, c’est le terme populaire. Mais, le commentaire de Gilles Castlenau ne répond pas à une revendication plus précise d’ordre juridique : se faire rayer des registres de baptême, ce qu’en théologie, on appelle une apostasie. Ce qui semble tout à fait justifié et n’a rien à voir avec un reniement, mais une évolution. Les catholiques l’acceptent, mais qu’en est-il des protestants ? En revnache, une récente décision de justice à donné raison à l’Eglise catholique qui refusait d’effacer des registres le nom d’un adulte baptisé (et qui avait déjà obtenu que son nom soit rayé). Une décision sage de la justice qui reconnaî que l’on ne peut effacer des actes qui ont eu lieu parce que vos parents l’ont choisi. Les choix de nos parents marquent toute notre existence que nous le voulions ou non, mais pas besoin d’invoquer Dieu pour cela comme le fait Gilles Castelnau.

  4. Avatar

    Je pense que ce qui pose problème à beaucoup de gens ce n’est pas forcément le baptême (de toutes façons on ne peut faire en sorte que ce qui a été fait ne le soit plus) que le fait de se retrouver ad vitam inscrit dans les registres d’une église alors qu’on n’avait fait aucune démarche pour cela…

    En ce qui me concerne, il est assez surréaliste de penser que je suis inscrit dans les registres de l’ERF et en même temps dans ceux de l’église catholique alors que je ne suis pas du tout “bi” :-)…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.