Accueil / Le Blog de la rédaction / Si nous vivions éternellement, ne nous ennuierions nous pas à la longue?

Si nous vivions éternellement, ne nous ennuierions nous pas à la longue?

 
Réponse de Gilles Castelnau

La vie éternelle est l’osmose, la fusion avec la Source de la Vie. Si l’on participe à la Source de la Vie, à la Créativité permanente et régénératrice (que l’on appelle couramment « Dieu », il y a tant à faire sur la Terre et dans le Cosmos, que j’imagine que ni Dieu ni nous n’aurons le temps de nous ennuyer !
 
 

Don

Pour faire un don, suivez ce lien

À propos Évangile et liberté

.Evangile-et-liberte@evangile-et-liberte.net'

Un commentaire

  1. L’éternité (absence de temps) n’est pas la sempiternité (durée illimitée). La question n’a donc pas de sens, si on fait attention au sens des mots.

    En science, il est de plus en plus évident que le temps n’est qu’un paramètre qui sert à représenter commodément l’enchaînement causal des phénomènes et les connexions entre différentes chaînes causales à échelle suffisamment grande (son écoulement à sens unique résume le fait que les causes impliquent logiquement les effets et non l’inverse).

    De plus, « éternité » (« dans les siècles des siècles ») est une traduction inexacte de l’expression hébraïque sous-jacente, qui a un sens plus spatial que temporel (`olam est traduit par aiôn et saeculum dans les textes chrétiens anciens, mais les juifs l’ont toujours utilisé pour désigner le monde). En fait, il s’agit de la plénitude.

    La vie éternelle, c’est donc la vie plénière, la vie par excellence.

    Ironie de la linguistique: une traduction bien plus exacte serait « vie catholique » !!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.